Ports et marinas aux Canaries (avec guide des ports)

Les ports de plaisance aux Canaries sont la seule solution pour échapper à la houle de l’Atlantique et au roulis des mouillages.

Comme les températures y sont clémentes, on peut y naviguer toute l’année et même y laisser son bateau à un prix bien plus attractif qu’en Europe.

Après nos 10 mois à naviguer en voilier aux îles Canaries, à fréquenter les ports, les shipchandlers et à y avoir fait de gros travaux de réparation au chantier au sec, voici des informations utiles pour votre séjour.

Ports de plaisance aux îles Canaries

Lanzarote

  • Caleta del Sebo (La Graciosa) : Puertos Canarios
  • Marina Lanzarote (Arrecife) : privé
  • Puerto del Carmen : Puertos Canarios
  • Puerto Calero : privé
  • Marina Rubicon : privé

Fuerteventura

  • Corralejo : Puertos Canarios
  • Puerto del Rosario : nouveau port
  • Gran Tarrajal : Puertos Canarios
  • Morro Jable : Puertos Canarios

Gran Canaria

  • Muelle Deportivo Las Palmas : public
  • Pasito Blanco : privé
  • Puerto Rico : privé
  • Puerto Mogán : privé
  • Puerto de Las Nieves : Puertos Canarios

Ténérife

  • Puerto Chico : privé
  • Marina Santa Cruz : privé
  • Puerto Radazul : privé
  • Marina San Miguel : privé
  • Marina del Sur : privé
  • Garachico : Puertos Canarios

La Gomera

  • Marina La Gomera : privé

La Palma

  • Marina La Palma : privé
  • Puerto Tazacorte : privé

El Hierro

  • Puerto de La Estaca : Puertos de Tenerife
  • La Restinga : Puertos Canarios

Types des ports et marinas

  • Ports de Puertos Canarios – ces ports de pêcheurs mettent à disposition quelques places pour les voiliers de plaisance. L’infrastructure est très rudimentaire, souvent sans toilettes, douches et wifi. Ils sont très mal protégés contre la houle du sud (sauf Garachico). La réservation se fait par internet via une application. Le prix est très attractif.
  • Ports publics canariens – un peu mieux équipés que les Puertos Canarios mais pas toujours bien protégés contre la forte houle.
  • Marinas privées – plus chères mais mieux protégées contre la houle. Elles ont tout le confort avec toilettes, douches et wifi (parfois payant)

Haute et basse saison dans les ports de plaisance

La haute saison pour la plaisance aux Canaries est de septembre à mars.

Les Canaries sont envahies par les plaisanciers en vue de traverser l’Atlantique ou pour échapper à l’hiver en Europe.

En novembre, le port de Las Palmas de Gran Canaria accueille l’ARC, Atlantic Rally for Cruisers, et à ce moment, vous n’aurez aucune chance d’avoir une place dans ce port.

La période de basse saison pour la plaisance aux Canaries est d’avril à août.

Vers les mois de mars et avril, les ports commencent à se vider petit à petit. Les voiliers remontent à Madère et aux Açores pour retourner ensuite en Europe et y profiter du beau temps.

De mai à août, c’est le désert dans les ports canariens.

Guide des ports et marinas aux Canaries

Iles Canaries - ports et marinas (PDF) - guide de navigation
Télécharger le guide
(français – espagnol)
Canary Islands - ports and marinas - cruising guide [PDF]
Donwload the guide
(English – Deutsch)

Attention, tous les ports dans ce guide n’ont pas de places visiteurs.

Guide nautique des Canaries

Le guide Imray « Cruising Guide to the Canary Islands » de Oliver Solanas Heinrichs et Mike Westin vous donnera une idée approximative des prix.

C’est d’ailleurs un très bon guide de navigation pour les Canaries avec plein d’adresses utiles. Il existe une version papier (env. 34 €) et une version e-book à télécharger (29 €).

Prix des ports

Voir notre guide des prix des ports aux Canaries.

Faut-il réserver une place de port à l’avance ?

Pendant la haute saison (période des transatlantiques), les ports sur les îles d’est sont pris d’assaut par les navigateurs. Il est fortement recommandé de faire une réservation de place à l’avance au lieu d’arriver à l’improviste dans les ports.

Le Puerto Deportivo de Las Palmas de Gran Canaria ne fait jamais de réservation à l’avance, les places sont attribuées au jour le jour.

Les ports de Puertos Canarios demandent une réservation à l’avance via leur application car les places dans ces petits ports de pêcheurs ne sont pas nombreuses.

En dehors de la saison des transatlantiques, de février à septembre, les ports sont moins encombrés et on peut plus facilement obtenir une place sans réservation.

Mais nous vous recommandons de contacter les ports à l’avance pour ne pas vous déplacer pour rien car on cas de refus de place, les mouillages sont rares et la navigation en mer pas très confortable.

Articles associés :

Quels documents sont nécessaires pour aller au port ?

  • Papiers du bateau (lettre de pavillon ou acte de francisation)
  • Cartes d’identité de l’équipage (ou passeports)
  • Assurance du bateau (assurance au tiers est suffisante)

Clearance de sortie des Canaries

Les ports aux Canaries ne délivrent pas de clearance de sortie. Ce sont les formalités administratives des douanes quand on quitte un territoire par voie maritime.

Le document de clearance est nécessaire pour entrer sur une île aux Caraïbes par exemple.

Mais ne vous en faites pas. Quand vous arriverez au Cap Vert ou aux Antilles, pour prouver votre sortie des Canaries, il vous suffira de montrer votre facture du dernier port aux Canaries.

Canal VHF

La majeure partie des ports aux Canaries communiquent sur le canal VHF 9.

Pour entrer dans le port de Santa Cruz de Ténérife, il faut d’abord appeler le trafic portuaire pour demander l’autorisation d’entrer à cause du trafic des cargos.

Les ports de Puertos Canarios répondent rarement à la radio.

Quelle langue parle-t-on dans les ports canariens ?

Dans les ports aux Canaries, on parle espagnol. Dans les marinas privées, ils parlent souvent anglais à la capitainerie, parfois même allemand ou français.

Dans les ports de Puertos Canarios, c’est exclusivement la langue espagnole, ils ne parlent pas un mot d’anglais.

Chantiers au sec aux Canaries

On peut sortir son bateau au sec pour travaux et antifouling dans plusieurs ports.

Les meilleurs chantiers au sec sont à Las Palmas de Gran Canaria, à Arrecife de Lanzarote, au port Rubicon de Lanzarote ou encore à Tazacorte sur l’île de La Palma.

Certains ports de Puertos Canarios sont également équipés d’une grue d’un tonnage suffisant pour les voiliers de plaisance.

Mais ce sont plutôt des chantiers rudimentaires, vous n’y trouverez pas de professionnels et il faut avoir tout l’équipement et les matériaux avec vous. Vous pouvez sortir votre bateau aux Puertos Canarios par exemple à Gran Tarrajal à Fuerteventura ou à La Restinga à El Hierro.

Où laisser son bateau à flot aux Canaries ?

Pour laisser le bateau pour une courte période d’une ou deux semaines, vous pouvez choisir n’importe quel port ou marina aux Canaries, que ce soit un port public ou marina privée.

Dans ce cas, il vaut mieux avertir le port de votre absence. Laisser son bateau à Las Palmas de Gran Canaria sera plus compliqué à cause de l’impossibilité de réserver à l’avance.

Nous avons laissé notre voilier pendant une semaine à Marina San Miguel à Ténérife qui se trouve tout près de l’aéroport Ténérife Sur.

Certes, le prix d’une marina privée est plus élevé, mais il était compensé par la facilité d’y laisser le bateau pour une semaine en toute sécurité et très près d’un aéroport.

Pour laisser votre bateau à flot pour une plus longue durée, il faut choisir un port qui est bien protégé contre la houle.

Car les vents sont forts aux Canaries et les vents du sud apportent une grosse houle dans les ports. Les ports les mieux protégés sont les marinas privées.

Il vaut mieux éviter les ports de Puertos Canarios car ils sont très mal protégés contre la houle du sud et les pontons dans ces ports ont souvent cassé.

La seule exception est le port de Puertos Canarios de Garachico à Ténérife. Il est parfaitement protégé par contre il est très éloigné des aéroports.

Shipchandlers aux Canaries

Le plus gros shipchandler aux Canaries se trouve au port de Las Palmas de Gran Canaria, il s’appelle Rolnautic. Vous y trouverez un très grand choix d’équipement nautique.

Si vous cherchez quelque chose, c’est là-bas que vous le trouverez. Rolnautic est régulièrement approvisionné pendant la saison de la traversée de l’Atlantique à cause du Rally ARC.

La ville de Las Palmas de Gran Canaria et sa zone industrielle est aussi le meilleur endroit pour trouver de l’outillage, de l’inox et d’autres matériaux pour le bateau. Vous pouvez y faire aussi réviser votre radeau de survie.

Lanzarote : petit magasin Accastillage Diffusion à Marina Rubicón, petit shipchandler à Arrecife et plusieurs magasins d’outillage et de matériaux.

Ténérife, El Hierro et Fuerteventura : seulement de petits magasins peu achalandés.

La Palma : petit shipchandler à Tazacorte.

La Gomera : vous n’y trouverez rien.

Combien de temps peut-on rester aux Canaries avec son voilier ?

Un voilier de plaisance peut rester dans les eaux des Canaries pendant 6 mois. Après, il devra soit quitter les eaux territoriales soit s’acquitter d’une taxe.

C’est une théorie rarement appliquée en pratique vu le nombre de bateaux de plaisance qui restent aux Canaries pendant des années sans les quitter.

Nous connaissons un couple français qui est resté vivre pendant 10 ans sur son bateau pavillon français à Las Palmas de Gran Canaria et a même travaillé aux Canaries.

Les autorités canariennes ne semblent pas très strictes à ce sujet. Nous sommes restés 10 mois aux Canaries en voilier et personne ne nous a rien dit. Nous n’étions même pas au courant des 6 mois.

Au Puerto Deportivo de Las Palmas de Gran Canaria, nous avions (ainsi que tout le ponton) un contrôle d’identité et de papiers du bateau par les autorités. Mais c’était avant les 6 mois de séjour sur le territoire canarien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *