Four solaire GoSun sur un voilier : Est-ce la bonne solution pour vous ?

utiliser le four solaire GoSun Sport sur un voilier autour du monde

Quand on voyage en voilier, l’une des préoccupations est l’énergie. Elle ne coule pas à flot comme quand on vit à terre. Il faut aussi pouvoir la stocker à bord pour être autonome suffisamment longtemps pendant le voyage.

Pour cuisiner, le gaz reste la solution la plus courante sur un voilier. Et selon les aliments qu’on prépare, il peut s’épuiser vite. Se pose ensuite la question : où échanger ses bouteilles de gaz ou les faire remplir ? Un vrai casse-tête parfois. Et ne parlons même pas du coût.

Pour cette raison, dès le début de notre tour du monde, nous avons opté pour une solution complémentaire : un four solaire de la marque GoSun. Nous utilisons le modèle GoSun Sport adapté pour deux personne

. Si vous aussi vous souhaitez vous mettre au solaire sur votre voilier et n’êtes pas sûr si c’est une solution adaptée à votre style de voyage, voici quelques points de réflexion.

Le soleil : énergie complémentaire au gaz

Le four solaire sur un bateau ne trouve son intérêt que si vous êtes souvent au mouillage. Le soleil reste une solution complémentaire au gaz. Car vous ne vous passerez pas complétement de ce dernier. Le soleil n’est pas disponible en permanence et cuisiner avec le soleil demande un peu d’organisation.

Si vous n’aimez pas les contraintes et voulez cuisiner à n’importe quel moment de la journée, il vaut peut-être mieux vous orienter vers une cocotte-minute pour faire des économies de gaz. Nous n’en avons pas à bord, c’était un choix de notre part. Nous avons préféré investir dans un four solaire. De plus, notre capitaine Dajana adore expérimenter.

Cuisine solaire sur un bateau avec GoSun Sport

Comment fonctionne le four solaire GoSun

Comme son nom l’indique, ce four fonctionne grâce à l’énergie solaire. Cependant, vous pourrez vous servir du GoSun même sous un ciel un peu couvert. La durée de cuisson augmentera un peu dans ce cas. Le secret du GoSun réside dans son tube en verre à deux parois et un vide entre elles. Grâce à cela, toute la chaleur ne reste emmagasinée qu’à l’intérieur du four. Tout l’extérieur du four, y compris les réflecteurs, reste froid. Pas de risque de brulures donc.

Plus le soleil est fort, plus la température à l’intérieur montera. Et même sans orientation direct des réflecteurs vers le soleil, par exemple au mouillage quand le bateau chasse, la température reste stable à l’intérieur du four. Une fois mis à l’ombre ou à l’intérieur du bateau, le four ne refroidira qu’au bout d’une à deux heures. Très pratique pour garder les aliments au chaud dans le four avant de les servir.

Le modèle GoSun Sport que nous utilisons sur notre voilier suffit pour deux personnes. Avec ses réflecteurs et pieds de supports rabattables, il est peu encombrant. Plié, il fait 61x20x13 cm (longueur x hauteur x largeur). La plaque de cuisson en inox est facile à nettoyer à l’eau de mer et rinçage à l’eau douce. Une seule précaution : le tube en verre ne supporte pas les chocs thermiques. Il faut attendre qu’il refroidisse complétement avant de le laver.

Quel coût et quelles économies d’énergie

L’utilisation d’un four solaire à bord d’un voilier convient à notre avis plutôt à un voyage au long cours. Cela vaut-il le coût d’y investir ? Tout dépend de votre façon de cuisiner et des aliments que vous consommez. Ceux qui doivent cuire longtemps sont idéales pour le four solaire. Vous amortirez sans aucun doute l’achat du four comparé au coût du remplissage des bouteilles.

Une bouteille de Campingaz de 3 litres dure environ un mois ou un mois et demi. Et cela sans se servir du four à gaz pour faire des gratins ou des cakes. L’échange d’une telle bouteille aux Canaries ou en Martinique coûte dans les 16-18€, en Guadeloupe 30€. Au Cap Vert, le remplissage coûte 3,70€. Les bouteilles de gaz plus grosses sont plus rentables. Aux Canaries, vous serez dans les ports par manque de bons mouillages, achetez-vous alors une petite plaque électrique.

Le four solaire GoSun Sport se vend 249€ sur Amazon France. Nous l’avons acheté au même prix via le magasin en ligne suisse galaxus.ch. Sur le site de GoSun, il est à 249$ (parfois moins cher en promotion). Mais pour les livraisons hors USA, il faut rajouter des frais de livraison.

Faites donc le calcul. En combien de temps pourrez-vous amortir votre achat ? En tout cas, il vous faudra plus d’un an ou un an et demi pour l’amortir. Nous utilisons notre GoSun souvent. Presque tout y passe : pain, patates, légumes, viande, légumineuses, cakes. Il correspond à notre façon de vivre et de voyager.

Quelles conditions météo pour cuisiner avec un four solaire

Si vous pensez qu’il vous faudra un soleil caribéen de pleine puissance, nous allons peut-être vous surprendre sur ce point. Effectivement, plus le soleil est fort, plus la température à l’intérieur du four sera élevée et plus vite les aliments cuiront.

Mais ça marche tout aussi bien avec quelques nuages à l’horizon ou un ciel quelque peu voilé. La température dans le four sera moins élevée et par conséquent, le temps de cuisson se prolongera. Voyager dans les pays chauds ou froids (Patagonie par exemple), GoSun fonctionne pareil. La seule condition : un peu d’ensoleillement. Merveilleux, n’est-ce pas ?

Cuisiner en pleine navigation ? Pas de souci non plus. Notre endroit préféré pour caler le four se trouve sur le pont, entre la capote et les chandeliers. Il y tient parfaitement grâce à ces pieds couvert d’une couche anti-dérapante. Et le roulis en navigation ne dérange absolument pas.

Cuisiner avec un four solaire sur un voilier - GoSun Sport

Un seul inconvénient dans tout cela : l’organisation. Pour savoir s’il fera beau ou pas pour cuisiner, nous utilisons l’application de meteoblue. Un petit coup d’œil aux nombres d’heures d’ensoleillement et l’indice UV pour les prochains jours nous donne une idée sur notre planning de cuisine solaire. Quitte à cuisiner des quantités plus grandes et les réchauffer au gaz quand le soleil boude.

Quels aliments et combien de temps de cuisson

La durée de cuisson dépend directement de l’intensité du soleil. Elle est par conséquent très variable et il faut savoir être patient. Le four met déjà environ 10 minutes à chauffer, un peu comme un four à gaz. Pour certains aliments, nous attendons que le four se préchauffe et mettons les aliments à cuire seulement après.

Quand ils sont cuits, on sent une délicieuse odeur se diffuser dans votre bateau. Les laisser cuire 10 ou 15 minutes de plus n’aura pas de conséquences graves, rien ne brûlera comme c’est le cas dans un four à gaz. A savoir aussi que le four solaire ne cuit pas l’eau et ne fait pas de croûte gratinée.

Voici une liste d’aliments que nous cuisinons régulièrement dans notre GoSun Sport avec le temps de cuisson dans des conditions optimales de soleil.

Pain – comme il s’agit d’un tube, le pain a la forme d’une baguette. Utilisez 200 g de farine pour faire la pâte à pain (avec environ 140 ml d’eau). Pas plus, car le pain va gonfler. Une heure de cuisson, plus pour obtenir une croûte. Sous un ciel un peu couvert, deux heures, sans possibilité d’obtenir une croûte. Utilisez soit du papier sulfurisé soit du papier téflon pour que le pain de colle pas à la plaque.

Pommes de terre, patates douce, bananes plantains et autres racines – gardez la peau pour les garder plus moelleux. Une heure de cuisson.

Légumes – ne pas trop charger la plaque car ils rendent souvent beaucoup de jus. 40 minutes à une heure.

Viande – certaines viandes rende beaucoup de jus, donc ne pas trop charger la plaque. 50 minutes ou plus.

Riz, blé dur (Ebly), quinoa, polenta, légumineuses (pois-chiches, lentilles, haricots, pois cassés etc.) – la quantité à cuisiner correspond à un récipient de 200 ml, pas plus car le volume de ces aliments augmente lors de la cuisson. Faire d’abord préchauffer dans la plaque 200 ml d’eau pendant 10 minutes et ensuite rajouter l’aliment. 40 minutes voire une heure et demie. Ne pas oublier de faire tromper 12 heures à l’avance des légumineuses comme les pois-chiches et certaines lentilles comme vous le feriez d’habitude.

Cakes sucrées et salées – laisser préchauffer le four pendant 10 minutes. Nous utilisons de petits moules en silicone. 50 minutes voire plus.

Gratin dauphinois – nous avons fait un essaie très concluant avec des pommes de terre coupées en rondelles hyper fines. Plus d’une heure.

Œufs durs – c’est tout à fait possible. Faire un petit trou avec une aiguille sur le haut de l’œuf et mettre une petite quantité d’eau sur la plaque. Environ 40 minutes.

Notre avis sur le four solaire GoSun

Pourquoi avons-nous acheté un GoSun ? Pour pouvoir cuisiner partout grâce à l’énergie renouvelable qu’offre le soleil. Ce dernier est disponible quasiment tous les jours sans coût supplémentaire. Le four ne prend pas beaucoup de place et se lave facilement. Il correspond à notre vie de marin minimaliste et écologique. Et cela nous a permis de stresser moins souvent pour trouver où charger nos bouteilles de gaz.

Depuis notre début du voyage, nous expérimentons sans cesse avec le four. La panoplie des aliments et recettes cuisinés avec succès s’élargit et nous sommes épatés par tout ce que le four arrive à faire. Il fonctionne sur notre bateau à plein régime, sauf quand nous sommes dans les ports. Un seul regret : son prix plus élevé en Europe. De plus, nous avons cassé le tube en verre et il fallait racheter un nouveau four complet au prix fort. Alors qu’aux USA, il est facile de commander le tube en verre seul à un prix dérisoire (39$).

Si un four solaire vous séduit et avez des questions, posez-les en bas dans le commentaire.

Comments

  1. Marie Claire

    bonjour
    cela a l’air très simple et donne envie d’essayer
    par contre, est ce facile à nettoyer ? si cela déborde que se passe t il ?
    merci pour votre réponse !

    1. sv.silkap

      Bonjour Marie Claire.
      Après deux ans d’utilisation, nous sommes toujours épatés par ce qu’on peut cuire dedans. Le dernier essaie en date, c’est de faire mijoter de la viande de porc. Après deux heures dans le tube, la viande était moelleuse.

      Le nettoyage du tube à l’intérieur n’est pas très compliqué. Il faut le laisser refroidir d’abord pour ne pas créer un choc thermique avec l’eau. Sinon, le tube en verre risquerait d’exploser.

      Le four est livré avec une petite éponge de nettoyage qui se visse au bout de la plaque de cuisson. On enfonce le tout dans le tube et on nettoie. Hyper facile!

      Si ça déborde à la cuisson, pas de panique. Ca nous arrive aussi. Ca coule un peu dans le fond du tube en verre et ça sort ensuite par l’extrémité du tube.

      Pas de panique, le verre n’explosera pas si ça déborde un peu. Car la température de l’aliment est à la même température que le verre.

      Et si jamais, on peut aussi renplire le tube en verre d’eau et le laisser tromper à la verticale. Et le laver ensuite habituellement.

      Nous ne lavons l’intérieur du tube en verre que de temps à autre.

      Nous rajouterons des photos du nettoyage dans l’article, ça sera plus parlant. On vous tient au courant dès que c’est fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *