Assurance voilier tour du monde : tout ce que vous devez savoir

Un voilier coûte cher et pour pallier aux éventuels coûts d’un sinistre, la meilleure solution est de prendre une assurance voilier. Tant que le bateau navigue près d’un continent, cela ne pose pas de soucis pour l’assurer.

Mais dès que le voilier élargira considérablement sa zone de navigation, en dehors de l’Europe et vers des îles lointaines autour du monde, vous rencontrerez des difficultés à assurer votre bateau.

Si vous préparez un tour de l’Atlantique ou un tour du monde en voilier, vous allez connaître une augmentation importante de vos coûts d’assurance et vous serez peut-être même confronté à l’impossibilité de trouver un assureur.

Vous devriez commencez à vous renseigner sur les assurances voilier tour du monde suffisamment à l’avance pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Nous avons rencontré ces difficultés avant notre transatlantique quand il s’agissait de passer de l’assurance voilier zone Europe à la zone Monde entier pour un tour du monde. Aucune assurance ne voulait assurer notre voilier de 29 ans, un Bénéteau Oceanis 440. Même si nous avons tous les deux un permis hauturier et que le bateau est bien entretenu.

Vous préparez une grande croisière en voilier ? Alors voici tout ce que vous devez savoir sur l’assurance voilier tour du monde.

En ce qui concerne l’assurance santé, nous en parlons dans notre article Assurance santé internationale pour un tour du monde.

De quelle assurance a-t-on besoin pour un voilier tour du monde ?

Pour un voyage autour du monde, l’assurance voilier se compose de :

  • l’assurance au tiers ou responsabilité civile – elle couvre les dommages causés à autrui, que ce soit des dommages corporels ou dommages causés à d’autres bateaux.
  • l’assurance tout risque ou couverture multirisque ou casco – elle couvre des sinistres survenus sur votre bateau.

Comme la majorité des navigateurs, vous voudrez certainement vous protéger contre le maximum de risques. C’est compréhensible, un bateau représente une certaine valeur. C’est votre maison. Et les dangers en navigation sont nombreux.

Au minimum, il faut prendre l’assurance au tiers que vous n’aurez pas de difficultés à obtenir.

La couverture multirisque est également importante si votre bateau dépasse une certaine valeur. Au-delà de la valeur des 100’000 Euros, les navigateurs cherchent activement à avoir une assurance tout risque.

Cela ne veut pas dire que les bateaux en tour du monde au-deçà de cette somme n’ont pas de valeur. Il s’agit souvent de bateaux de plus petite taille ou plus anciens.

Mais il sera très compliqué voire impossible d’avoir une couverture multirisque pour ces bateaux. Nous vous parlerons de la raison plus bas dans l’article.

Est l’assurance voilier obligatoire pour un grand voyage ?

L’assurance voilier (au tiers et multirisque) n’est en principe pas obligatoire. Vous pouvez naviguer sans assurance.

Toutefois, certains pays exigent au minimum l’assurance au tiers au moment de l’enregistrement pour obtenir le pavillon pour votre bateau. La Suisse par exemple exige pour le pavillon suisse l’assurance au tiers.

Les ports, les marinas et les chantiers partout dans le monde exigent également l’assurance au tiers pour séjourner au port. La couverture multirisque n’est pas obligatoire.

En résumé, pour partir en tour du monde, il vous faudra par conséquent avoir au minimum une assurance au tiers.

Pourquoi est-il difficile d’obtenir une couverture multirisque pour son voilier tour du monde ?

Avoir une assurance multirisque pour un voilier tour du monde est difficile car le voilier se trouvera dans des zones de navigation loin des côtes, dans des endroits éloignés ou isolés, dans des îles où le coût de la vie est élevé, dans des zones avec une météo risquée (par exemple des cyclones).

En cas de sinistre, envoyer de l’aide, faire acheminer un nouvel équipement et faire des réparations coûtera cher aux assurances.

Un bateau en tour du monde (tdm) navigue également plus souvent que n’importe quel autre voilier de plaisance. Un voilier tdm affronte les mers et les océans toute l’année alors qu’un voilier de plaisance habituel ne sort en mer que quelques semaines par année. Un bateau tdm présente donc plus de risques de sinistre aux yeux des assurances.

Il ne faut pas oublier qu’une assurance n’est pas une entreprise sociale mais une entreprise qui doit dégager des bénéfices. Elle prend en compte les risques, les probabilités qu’un sinistre survienne et les coûts que représentent les réparations.

L’assurance exclue par conséquent certains types de bateaux (par exemple de plus de 20 ans) de l’assurance tour du monde, limite certains types de sinistres et exclue des zones de navigation cyclonique.

Où assurer son voilier tour du monde ?

Pour obtenir une assurance voilier tour du monde, vous passerez par un courtier en assurance voilier. Les courtiers sont peu nombreux à être spécialisés dans le grand voyage en voilier.

Voici cuex que les bateaux avec un pavillon européen utilisent :

N’oubliez pas que l’assurance du voilier est un contrat annuel et que d’une année à l’autre, l’assurance peut ne pas renouveler votre assurance.

Pour notre voilier Bénéteau Oceanis 440 de 1991, nous n’avons pas réussi à l’assurer tout risque en dehors de la zone Europe quand il était sous pavillon belge. Aux yeux des assurances, notre bateau était trop vieux et n’avait pas suffisamment de valeur.

Une fois que nous avons quitté les Canaries, nous avions donc pris seulement l’assurance au tiers.

Après un an aux Petites Antilles, nous avons dû changer de pavillon et sommes passés du pavillon belge au pavillon suisse. Et depuis ce moment, nous n’avions plus de problème d’assurance multirisque.

Assurance tour du monde pour un voilier suisse

Les bateaux avec un pavillon suisse doivent obligatoirement avoir l’assurance au tiers. Cette assurance fait partie des exigences lors de l’enregistrement du pavillon suisse.

Pour l’assurance voilier tour du monde multirisque, les voiliers battant pavillon suisse l’obtiennent assez facilement auprès de La Murette. Pour cela, il faut également être membre du Cruising Club Suisse (CCS).

La Murette demande une expertise du voilier ainsi que de fournir chaque année une liste de travaux et de l’entretien effectués sur le bateau afin de justifier du bon état du voilier.

Depuis que nous sommes passés au pavillon suisse, nous sommes assurés au tiers et en multirisque par La Murette. Ni l’âge de notre bateau ni sa valeur de moins de 100’000 Euros n’a posé problème à l’assureur. Et le prix de l’assurance n’est pas excessif.

Prix de l’assurance voilier tour du monde

L’assurance pour les voiliers en tour du monde coûte beaucoup plus cher qu’une assurance voilier pour la zone Europe.

L’assurance au tiers coûte environ 600-800 Euros.

L’assurance au tiers et tout risque coûte environ 3’500-6’000 Euros pour les bateaux d’une valeur de 100’000-150’000 Euros.

Plus la valeur du bateau est élevée, plus le prix de l’assurance grimpe.

Pour les pavillons suisses assurés auprès de La Murette, il faut compter autour des 2’000-4’000 CHF (francs suisses) pour l’assurance au tiers et tout risque (pour une valeur assurée autour des 100’000-150’000 CHF).

Le prix de l’assurance change également en fonction de la zone de navigation. Par exemple la zone Pacifique coûte plus cher que la zone Caraïbes.

Le prix des assurances voilier tour du monde ont augmenté en 2017 suite aux ouragans Irma et Maria aux Petites Antilles. Les deux ouragans ont dévasté les bateaux de plaisance ainsi que les bateaux de charter dans les îles nord des Petites Antilles. Comme le coût des sinistres était très élevé, le prix des assurances a grimpé par la suite.

Exigences de l’assurance pour un voilier tour du monde

Un courtier en assurance voilier demande les informations suivantes :

  • expertise du voilier – une expertise récente pour évaluer la valeur du voilier. Le gréement dormant doit avoir moins de 10 ans sans quoi le courtier peut refuser d’assurer le voilier. Dans certains cas, s’il a plus de 10 ans et vous ne souhaitez pas le changer, le courtier pourra exclure le gréement de la couverture de l’assurance.
  • programme de navigation – la zone de navigation détermine la couverture et le prix.
  • zones cycloniques – l’assureur exclue souvent ces zones de l’assurance pendant les périodes cycloniques et détermine la zone où le voilier doit se mettre à l’abri pendant la période cyclonique pour pouvoir bénéficier de l’assurance. Certains assureurs imposent même une balise de tracking pour vérifier que la zone est respectée.
  • CV nautique – détails de l’expérience de navigation (dates, distances et zones) de l’équipage pour déterminer le risque pour l’assureur.

Pouvoir assurer son voilier pour un long voyage en voilier ressemble à un vrai interrogatoire.

Quand nous cherchions une assurance pour les Petites Antilles avec notre pavillon belge, nous avons dû fournir toutes ces informations, malgré que nous ayons tous les deux un permis hauturier. Malgré cela, Pantaenius n’a pas voulu nous assurer.

Assurance voilier pour la traversée de l’Atlantique et du Pacifique

Pour les grandes traversées, l’assureur demande également une assurance en plus de l’assurance multirisque. Pour la traversée de l’Atlantique, le prix de l’assurance coûte autour des 600-800 Euros.

Si vous n’avez qu’une assurance au tiers, cette assurance pour la traversée n’est pas exigée.

Assurance voilier tour du monde pour la navigation en solitaire

Les assurances n’assurent pas les navigateurs en solitaire pour le tour du monde.

Conclusion

Assurer son voilier pour un grand voyage autour du monde est compliqué voire impossible. Comme le coût d’une assurance multirisque est élevée, les navigateurs décident souvent de prendre seulement une assurance au tiers.

Nous vous conseillons de ne pas attendre le dernier moment pour chercher une assurance tour du monde. Contactez les courtiers un an avant de partir pour savoir si votre bateau est assurable et pour connaître le prix.

Vous déciderez ensuite en fonction des conditions et des prix si cela vaut le coût de prendre une assurance multirisque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *